juin
28
2019
Sati Mougard
28
juin
2019

PORTRAIT DE FINALISTE Sati Mougard, Verrier Plasticienne, participe au 5ème Concours International des Métiers d’Art de Baccarat. Découvrez son univers, son parcours, et le portrait chinois en 10 questions auquel elle a bien voulu se prêter.

Après son diplôme à l’ESADMM (école supérieure d’art et de design) de Marseille, Sati Mougard est partie étudier et vivre dans un monastère indien. À son retour, elle intègre le Cerfav (Centre Européen de Recherches et de formation aux Arts Verriers). Elle se plonge alors dans l’antre ardente et complexe du verre soufflé en essayant de maîtriser ce domaine aux milles facettes et en fait une idéale matière à réfléchir.

Sa démarche plastique se nourrit de différents moyens et influences, lui permettant de développer un travail aussi protéiforme et diversifié que le monde peut l’être. Sous l’apparente simplicité de sa proposition au concours FIMA 2019 se trouve une réelle sophistication. Où le concept amène autant de force à l’œuvre que sa beauté.

 

Le portrait chinois de Sati Mougard
Si vous étiez un animal,
je serais une raie manta, pour sa nage majestueuse
Si vous étiez un pays,
je serais l’Inde, pour ses contrastes
Si vous étiez un objet du quotidien,
je serais un bol !
Si vous étiez un super pouvoir,
je serais la télékinésie
Si vous étiez un mot,
je serais « Substance »
Si vous étiez une œuvre d’art,
je serais « Le jardin des délices » de Jérôme Bosh
Si j’étais une chanson,
je serais « Freed From Desire » de Gala
Si vous étiez une célébrité,
je serais Beyonce, tant qu’à faire !
Si vous étiez un film,
je serais « Boulevard de la Mort » de Tarentino
Si vous étiez une devise,
je serais « Là où est ta peur, se trouve ta tâche » C.G Jung

© François Golfier

Thème, finalistes, jury : en savoir plus sur le concours

Toute l'actu...
Votre festival en quelques clics