juin
13
2017
Lucie Roy, verrier
13
juin
2017

PORTRAIT DE FINALISTE Lucie Roy utilise le verre comme un voile, elle en tire tour à tour des éléments d’architecture d’intérieur, des objets d’art ou des bijoux. Découvrez sa démarche, son parcours et le portrait chinois auquel elle a bien voulu se prêter.

« l’équilibre », thème du Concours du FIMA 2017, fait déjà partie intrinsèque du travail de Lucie Roy. Partant du principe que l’équilibre est une notion abstraite et non pas quelque chose de tangible, Lucie, en tant que créatrice d’objets en verre, se dit « particulièrement sensible à cette notion ». Elle s’intéresse également à la transparence et travaille à la création de séparateurs d’espaces qui laissent filtrer la lumière. « J’ai commencé il y a deux ans une recherche sur le tissage de morceaux de verre, pour dessiner des délimitations, des parois, des seuils (…) Le tissage de verre crée une surface discontinue, qui crée une transition entre deux espaces en habillant le lieu de jeux de lumière ».

L’oeuvre qu’elle présente au FIMA est donc un séparateur qui crée un équilibre entre deux espaces. Mais parce qu’il met en tension le tissage conjoint de pétales de pâte de verre et de pétales en bois brûlé, en s’inspirant du tsuitate japonais, forme la plus ancienne du paravent, ce séparateur évoque aussi l’équilibre entre naissance et décomposition dans le cycle du vivant.

Le portrait chinois de Lucie

Si vous étiez un animal
Je serais un écureuil, pour sa légèreté et ses numéros de voltige dans les arbres.
Si vous étiez un élément
Je serais l’eau, fluide, enveloppante et puissante.
Si vous étiez une saison
Je serais le passage de l’hiver au printemps, quand la dureté de l’hiver est encore là mais qu’on sent poindre le renouveau.
Si vous étiez une couleur
Un vert pâle.
Si vous étiez un objet
Je serais un bol à thé, pour sa forme ronde et accueillante, et la chaleur qui s’en dégage.
Si vous étiez une chanson
« Il giardini du marzo » de Lucio Battisti

Si vous étiez un film
« Imagine », de Andrzej Jakimowski, un film dans lequel les aveugles apprennent à s’orienter grâce à l’orientation et l’imagination.
Si vous étiez un plat
Je serais un gratin d’aubergines.
Si vous étiez une odeur
Je serais celle de l’eau de fleur d’oranger, que l’on me faisait boire les nuits d’insomnie, pour me réconforter.
Si vous étiez un bruit
Je serais celui du vent dans les peupliers.
Si vous étiez une devise
Un proverbe chinois dit que lorsqu’on a rien à dire, on cite généralement un proverbe chinois.
Si vous étiez un temps de conjugaison
J’essaye d’être au présent de l’indicatif, mais je suis tiraillée entre l’imparfait et le subjonctif.

C’est à la suite d’un Master 1 en Arts Plastiques que Lucie Roy décide de se spécialiser dans le verre. En 2013, elle suit la formation de Compagnon Verrier Européen. Elle rejoint en 2016 le collectif de créateurs verriers Kaléidosco, au sein duquel elle développe une œuvre qui tient autant de l’architecture d’intérieur que de l’objet d’art pur ou du bijou contemporain.
Thème, finalistes, jury : en savoir plus sur le concours
Toute l'actu...
Votre festival en quelques clics