juin
24
2014
ARTISANAT D’ART ET GASTRONOMIE : UN MARIAGE HEUREUX
24
juin
2014

Dans le cadre des Dîners Insolites qui se tiennent à Baccarat pendant le FIMA 2014, la présence du Chef Cuisiner Philippe Laruelle n’est pas un hasard.

Depuis près de 20 ans, on peut dire que Philippe Laruelle incarne avec passion la gastronomie vosgienne. Ancien disciple d’Alain Ducasse ou de Joël Robuchon, il aurait pu devenir la star d’un palace parisien ou monégasque. Il a préféré revenir au bercail et reprendre l’auberge familiale au Valtin, petite commune vosgienne d’à peine quatre-vingt habitants.

Une mission commune avec le FIMA

La mission qu’il s’est ainsi donné, ce n’est pas seulement la cuisine, mais aussi la transmission et le partage, que ce soit dans le lycée hôtelier Jean-Baptiste-Siméon Chardin de Gérardmer, où il continue d’enseigner son savoir, ou auprès des artisans avec lesquels il aime travailler. Une mission qui rejoint à 100 % celle des métiers d’art et donc du FIMA.

Un menu hommage à la Russie et au cristal

Tout comme le thème du Concours International du FIMA 2014, le menu que Philippe Laruelle a composé pour les Dîners Insolites du Patrimoine qui se tiennent, vendredi, samedi et dimanche, à l’Hôtel de Ville de Baccarat, est un hommage subtil au cristal et à l’invité d’honneur de cette nouvelle édition, le somptueux artisanat russe. Bortsch en chaud froid, « cristalline » de langoustine et écrevisses : en effet, certains intitulés de son alléchant menu ne trompent pas. Car tout comme les 217 métiers d’art répertoriés, la cuisine est une profession où l’excellence est reine.

photo : rencontre au sommet entre Karine Renaux-Cheikh, Présidente de Baccarat Développement, et le Chef Philippe Laruelle

 

Toute l'actu...
Votre festival en quelques clics